Un peu d’histoire, comme un conte de noël chez les Soeurs…

Il y à 2 ans un 25 décembre 2015, au cœur de l’hivers, un vent de paillette a soufflé accompagné de bourrasques  de faux cils et de tempêtes sous les cornettes.  Les joies de la discorde et la follitude des ressentiments  on donc obligé un petit groupe de Sœur à quitter leur couvent des gaules et à airer dans les frimas, la neige et la bise. C’est là qu’il faut verser une larme mes petit chatons…

Pendant ce temps les lyonnais étaient tranquillement en train de digérer leur buche toute au beurre, arrosée d’un mousseux bon marché. C’est alors que l’étoile de la Perpétuelle indulgence guidait les sœurs ; Bérénice du martyre des Tantes, Fatima des Grues et Lolarosa des odieux délices.

Elle leur demandait de fonder un nouveau couvent, une nouvelle maison de folles radicales haute en couleur, pleine de bienveillance et de délires  ,  il se nommerait  des TRABOULES. Et comme son nom l’indique en latin mes cherEs beautés,  « trans ambulare », signifie « passer à travers »  donc «traboule» un mot typiquement lyonnais, et prononcé avec un petit accent anglais, c’est so charmant.

Longue, profonde,  humide, sombre et largement ouverte , pouvant être prise à l’horizontale ou à la verticale tout pour plaire à ces trois drôles soeurs de la Perpétuelle Indulgence, ainsi le Couvent des Traboules était née, alléluia.

Merci à toutes celles et ceux qui de par le monde, ont soutenu les actions des sœurs de la perpétuelle indulgence tout au long de cette année. Bien des choses auraient plus être fait en plus si le couvent des Traboules en avait eu l’énergie et les forces,  car ce n’est pas les rages et les convictions qui manque.

Comme le dit la chanson en 2018, ‘’show must go on ’’,

et avec vous toutes et tous nos cherEs ami-e-s

alléluia !!!

41b25e513052e87c1c2436f27ad1b89d - Copie